Auteur : l'Arlésienne

La Roquette à dos d’hirondelle

« Regarde, d’ici, on est dans les arbres ». Toujours un peu dans son monde onirique, Colette, fille d’une famille de 5 enfants, scrute le Rhône et ses péniches du haut de sa terrasse. Le fleuve était l’outil de travail de son père batelier de profession. Si vous avez déjà croisé Colette Agrain, il y a de fortes chances que ce fût pas loin d’une scène. Sûrement au théâtre de la Calade où elle a travaillé tant d’années. Mais aujourd’hui, c’est à quelques encablures de l’ancien grenier à sel que l’on peut la croiser. A la galerie L’hirondelle sur les quais,...

Lire la suite

Le Rouinet veut sauver la terre

On va partir de la base : le sol. Les agriculteurs le remarquent : il est de moins en moins fertile. Du côté de Fourques, à l’Amap du Rouinet, on essaie de cultiver en restaurant les sols. Si la solution de la permaculture est adaptée à l’échelle d’un potager familial, dès qu’on parle d’exploitation agricole, un autre problème se pose, qu’on le veuille ou non : celui de la rentabilité. Ce mercredi, table ronde sur l’urgence climatique à 14h au festival Convivència, place Léon Blum. Depuis 15 ans, à l’Amap du Rouinet, on ne laboure plus les sols pour les aider à se régénérer. Mais ça ne signifie pas non-intervention : il faut tout de même aérer la terre et la pailler. Anne-Marie Pelizzari est installée à Fourques sur six hectares de terres cultivées sur lesquelles travaillent six salariés. Ici, entre arbres fruitiers et légumes, on fait pousser de tout en toute saison et on vend la production via une Amap (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne). C’est la fameuse Amap du Rouinet. Mais depuis quelques années, tout pousse moins bien qu’avant. Et Anne-Marie est bien placée pour le savoir : dans sa famille, on est maraîchers depuis quatre générations. « Nos cultures sont moins belles, moins performantes. Il y a plus de maladies. Les plantes s’enracinent mal. Elles sont fragiles. » Pourquoi ? Évidemment, il y a...

Lire la suite

Vivre de silure et de pêche

« Wohoho, oh celle là, elle est belle ! C’est un gros, c’est un gros », le combat pour ramener une carpe de 15 kilos est ponctué d’exclamations et de rires. Photo E.B. Prendre un bateau, s’isoler dans la nature et lancer ses cannes c’était déjà sa passion. A 36 ans, Mehdi Mehiaoui a choisi de faire du Rhône son métier et se jette à corps perdu dans ses projets. Au-delà du personnage solaire et généreux, sa détermination débordante le pousse à imaginer des scénarios fous pour son avenir. En juillet, il partira de Lyon pour rejoindre la mer sur une...

Lire la suite

Arles. Financement de la culture option défiscalisation

Dans la ville, les fondations se multiplient, les logos des multinationales apparaissent presque systématiquement sur les expos et plaquettes de festival. Un mélange étonnant de culture, de grand capital et d’argent du contribuable. Le temple en bambou a été financé grâce à un mécénat de compétence de Vinci construction valorisé à 1,2 million d’euros, dont 60 %… CE CONTENU EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS Je m’abonne pour 1 jourJe m’abonne pour 1 mois Je me...

Lire la suite

Sam Stourdzé, directeur des Rencontres d’Arles : « On a les conditions de nos libertés »

Une des nouveautés des Rencontres, c’est l’arrivée d’un nouveau partenaire : le groupe de luxe Kering, de la marque Gucci, qui défilait l’an dernier aux Alyscamps. Kering, c’est aussi une condamnation au mois de mai à une amende de 1,25 milliard d’euros pour avoir fraudé le fisc italien. Mediapart a révélé que, depuis 2002, le groupe aurait frauduleusement économisé 2,5 milliards d’euros d’impôts, en Italie, en France et au Royaume-Uni. L’occasion de questionner Sam Stourdzé, le directeur des Rencontres, sur les rapports du festival avec les entreprises et partenaires privés. Kering, pourquoi Kering ? C’est classe d’avoir Kering dans ses partenaires ?  Je ne...

Lire la suite

Les abos

Abonnement 2019 (5 journaux) – du n°4 hiver 2019 au n°8 hiver 2020.
Si vous avez déjà le n°4 – Abonnement 2019 (4 journaux) – du n°5 printemps 2019 au n° 8 hiver 2020

Si vous avez déjà le n°4 et 5… – Abonnement 2019 (3 journaux) – du n°6 été 2019 au n° 8 hiver 2020

Bulletin d'infos

Les Réseaux