/// Infos faxées


L’impossible alliance à gauche au premier tour entre Koukas et Grzyb

Ils se disent à peine bonjour. Et donc, ils ne sont pas en train de négocier quoi que ce soit. Il n’existe aucune chance pour que les deux candidats construisent une liste d’union à gauche comme c’était le cas en 2014, quand ils s’étaient retrouvé derrière Hervé Schiavetti. Nicolas Koukas, (membre du parti communiste, mais qui préfère être défini dans les journaux par le nom de sa liste : le parti des Arlésiens) et David Grzyb, (sans étiquette, ex-PS mais qui souhaite être défini dans les journaux comme divers gauche) vont se lancer divisés.

La rédaction de l’Arlésienne a publié un article pour le journal le Ravi, (dans le cadre d’un partenariat d’un article par trimestre avec le mensuel régional d’enquête), où nous indiquions que les deux candidats étaient en négociation. Au conditionnel, nous avons indiqué que David Grzyb pourrait prendre la présidence de la communauté d’agglomération ACCM en cas de ralliement au second tour.

En réalité, tout se jouera au soir du premier tour lors de l’annonce des résultats. La liste de gauche qui arrivera en tête, sera en position de force pour accueillir les autres. Et c’est à ce moment là que les négociations auront lieu. Pas avant.


Les anciens services techniques pour les Rencontres, mais rien de signé

Dans le numéro de l’Arlésienne n°7 actuellement en kiosque, nous présentons un dossier sur le patrimoine communal. Concernant les bâtiments des services techniques rue Camille Pelletan, nous indiquions que « l’espace pouvait être récupéré par les Rencontres comme lieu d’exposition. Mais il semblerait que depuis cet été, l’espace ait été promis à l’agence photo Myop qui descend depuis 2014 à Arles pendant la semaine des Rencontres ».

Beh, on avait dû trop picoler ou dû mal comprendre. Patrick Chauvin, le premier adjoint de la ville d’Arles, nous a contacté pour préciser que le lieu était bien destiné aux Rencontres : « on a même signé les documents ». Selon lui, le déménagement des services de récolte des déchets pour l’instant installé rue Camille Pelletan dans les services techniques zone sud sera terminé « dès janvier ».

Côté Rencontres de la photo, Sam Stourdzé, le directeur, parle d’une mise à disposition en 2020 et 2021, mais précise que « Patrick Chauvin se démène comme un diable pour signer une convention pour arrêter les principes, mais c’est la prochaine équipe municipale qui appliquera ou n’appliquera pas cette convention. Ce n’est pas une convention d’occupation, c’est une convention d’intention ». Une incertitude sur les lieux d’exposition qu’il a critiqué à des nombreuses reprises (lire l’Arlésienne n°4).

A l’agence Myop, Antoine Kimmerlon, le directeur éditorial, n’a pour l’instant eu aucune discussion avec la mairie d’Arles pour l’été 2020. « Les lieux, ça arrive très tardivement », sait-il par expérience.

A la suite d’une discussion informelle cet été, nous n’avions pas assez confronté l’information et utilisé le conditionnel dans notre édition papier. Un conditionnel trompeur donc. Voici donc tout ce qu’on pouvait dire sur la question. On en saura plus au printemps.


David Grzyb à vélo dans sa minute hebdo

Nouveau format de communication pour David Grzyb. La semaine dernière c’était au sujet de « la réussite de Shopping Promenade », cette semaine c’est au tour du cyclisme d’être au centre de la minute hebdo sur sa page facebook. Il imagine des aménagements sur les anciennes voies ferrés désaffectées. Notamment celle qui part de la place de la Croisière au Pont Van Gogh et celle de Trinquetaille. Le candidat imagine également se servir des berges des canaux. Celui du Vigueirat ou « du canal d’Arles à Bouc ».
https://www.facebook.com/DavidGrzyb2020/


Les mères sociales du Mali

Pour le dernier jour du festival littéraire Paroles Indigo dont l’édition était consacrée au Mali, une conférence était organisée autour du concept développée par Aminata Dramane Traoré de « mère sociale ». Cette écrivaine et femme politique altermondialiste malienne pointe le libéralisme comme responsable du maintien de la pauvreté au Mali. « Un modèle de développement qui humilie, exploite et détruit », a résumé l’écrivaine Nathalie M’Dela Mounier prenant appui sur le manifeste des mères sociales.

Le festival spécialisé sur la littérature du monde arabe et africaine s’envolera pour Bamako au mois de décembre pour une édition malienne de l’événement. Paroles indigo construit des ponts entre Arles et l’international. Un peu comme font les Rencontres de la photo avec la Chine.


Monica Michel estime que la ville gâche 2 millions d’euros et demande un moratoire sur le casino

Pour la députée La république en marche, l’approche de la mairie dans la gestion du dossier du casino est « extrêmement problématique ». Elle ne souhaite pas « faire une leçon de morale, mais défendre une approche professionnelle » et demande « un moratoire immédiat » au maire d’Arles pour reporter la décision.

Dans la délibération votée lors du conseil municipal du 26 octobre, la Ville s’engage à rémunérer les candidats à la construction et gestion du casino à hauteur de 180 000 euros par candidat « estimé à six », selon la délibération. L’indemnisation augmente ensuite pour ceux qui proposeront un dossier de niveau « avant projet esquisse », puis 360 000 euros pour le niveau « avant projet sommaire ».

« Au total, la commune par sa délibération du 16 Octobre prévoit une dépense budgétaire de l’ordre de 2 500 000 € au moins ! », calcule Monica Michel dans un dossier argumenté (lien ci-dessous). Elle propose donc une méthode qui permettrait de limiter les frais d’étude à « 500 000 euros maximum », soit 2 millions d’économie pour la collectivité. Un positionnement qui laisse pantois à l’heure où les élus utilisent l’argument du manque de moyen à longueur de conseils municipaux, notamment pour justifier la vente des annexes de la rue du Cloître à Maja Hoffmann pour 1,4 millons d’euros.
Lire nos articles sur ce sujet.

Idéologiquement, Monica Michel n’est pas contre l’implantation d’un établissement de jeux d’argent à Arles, mais préfère reprendre le dossier depuis le départ pour s’assurer que c’est le bon choix pour le développement de la ville d’Arles. Elle imagine par exemple un casino avec une piscine « si l’étude et la consultation des Arlésiens montrent que c’est le réel besoin ».

Lire le dossier sur le casino de Monica Michel.


[Agenda démocratique]
Du 4 au 10 novembre 2019

/// Mardi 5 novembre
Monica Michel sur le contournement autoroutier
14h – Monica Michel 2020 – Aimer Arles a invité la presse sur la question du contournement autoroutier suite à l’interpellation des présidents des Comités d’intérêt de quartier et de villages (CIQ et CIV). La députée a toujours affiché un soutien et défendu le projet.

/// David Grzyb rencontre les professionnels de santé
19 h 30 à la salle Jean et Pons Dedieu, David Grzyb (Sans étiquette ex-PS) organise une rencontre avec les professionnels de santé.

/// Mercredi 6 novembre

Nouvelle réunion pour le collectif écolo-citoyen
Le collectif Changeons d’Avenir se réuni à 18h45 à la salle Jean et Pons Dedieu. Le temps passe et la stratégie est à fixer. Liste pas liste ? Liste avec des autres partis ? La question reste en suspens et sera certainement débattue, parmi d’autres questions lors de cette réunion.
https://www.facebook.com/events/431379014241982/

/// Jeudi 7 novembre

/ Quelles Alpilles pour demain ?
18h – Le Parc naturel régional organise une rencontre intitulée : quelles Alpilles voulons nous pour demain ? Elle sera organisée à Saint-Martin de Crau, salle Aqui Sian Bèn. Les assises du Parc Naturel Régional des Alpilles se dérouleront le vendredi 13 décembre 2019.
> Source, Soleil FM > https://tinyurl.com/yxvw8xfv

/ Premier meeting de Monica Michel
18h30 – Après ses présentations au pub, Monica Michel se plie à l’exercice du meeting à l’espace Van Gogh. Elle a choisi la thématique de « la place les femmes dans la ville à Arles ». Une thématique qui lui permet de s’afficher avec Françoise Nyssen, l’ancienne ministre de la culture, démissionnaire suite à ses affaires d’entorses aux règles d’urbanismes. La députée Claire Pitollat sera aussi de la partie pour parler de l’apport des femmes dans la gouvernance publique.

/ Databit.me explore la violence
20h – Le festival foutraque et éclectique de culture numérique et apparentée propose une soirée à la Bourse du travail avec des travaux sur la violence contemporaine. Des travaux sur les Gilets jaunes avec des lectures de l’écrivain et Gilet jaune Arlésien Fabrice Loi, un travail sur le siège de Mossoul, une installation vidéo sur les événements de Hong Kong, une conférence sur la relation homme-nature.
Tout le programme : https://www.facebook.com/events/655581684966549

/ Cycle sur la violence à l’Odysette
Le Politic social club, tous les 15 jours à l’Odyssette – Café associatif, continue son cycle sur la violence. Le thème, c’est la violence éducative ordinaire.  » La violence éducative ordinaire (VEO) est une violence physique ou verbale qualifiée « d’éducative » parce qu’elle fait partie intégrante de l’éducation à la maison et dans tous les lieux de vie de l’enfant. Elle est dite « ordinaire » parce qu’elle est souvent quotidienne, considérée comme banale, normale, et tolérée sinon même parfois encouragée. »

/// Vendredi 8 novembre

/ Les propositions de David Grzyb sur la sécurité et la tranquillité publique.
11 h, à l’hostellerie de la Source à Pont de Crau, le candidat David Grzyb 2020 présentera les propositions de sa liste dans les domaines de la sécurité et la tranquillité publiques et de l’action sociale et des solidarités. Le rendez-vous mensuel sera l’occasion de présenter des nouveaux colistiers.

/ Cueillette de plantes comestibles sauvages
14h – Odyssette – Café associatif et AMAP Du Rouinet propose une découverte des plantes comestibles avec un botaniste passionné.
https://www.facebook.com/events/729278437578108/

/ Tables rondes : les friches industrielles & les tiers lieux
Le Pôle Culture & Patrimoines et Archeomed organisent sur le site des Papeteries Etienne à Trinquetaille une après midi sur la thématique des friches industrielles. Toute un programme qui devrait se préciser pendant la semaine. Tables rondes à 14h et visite des Papeteries à 17h30.
https://www.facebook.com/events/2492972494304119/

/ Cyril Juglaret à la rencontre des habitants de Semestre
18h – Le candidat Les Républicains donne rendez-vous aux habitants du quartier sur le parking de l’école Les Cantarelles jusqu’à 19h30.

/// Dimanche 10 novembre

Nicolas Koukas en selle
10h30 : Balade à vélo et propositions sur la thématique ‘vélo/ pistes cyclables. Départ depuis la place de la Mairie. Cette balade initialement prévue le dimanche 3 a été reporté en raison des conditions météos. Toute la semaine Nicolas Koukas propose aux Arlésiens de passer à sa permanence tous les mardis et les jeudis de 15h à 19h et les samedis de 10h à 12h et de 15h à 19h. Cette semaine les permanences ont pour thématique le sport, sauf celle de samedi centrée sur les seniors.