/// Infos faxées


Les Insoumis iront jusqu’au bout : une quatrième liste à gauche

Le 26 septembre les Insoumis arlésiens, réunis en assemblée communale, ont choisi la stratégie offensive. Ils vont créer ce qu’ils appellent une fédération populaire et lancent un appel aux Arlésiens et Arlésiennes dans lequel la France insoumise propose « de réinventer les fonctions de maire et de conseiller municipal, en particulier par l’application de la charte Anticor : pas de cumul des mandats, transparence de l’action municipale, mise en place de commission de contrôle financier, etc, de mettre au cœur du projet l’implication des habitants (RIC , assemblées communales permanentes…), d’appliquer la règle verte qui se traduit par la défense des services publics, la complémentarités entre territoires urbains et ruraux et la maîtrise des biens communs (eau, air,terre, alimentation). »

Au niveau stratégique, le Nouveau Parti Anticapitaliste a déjà apporté son soutien à la démarche. Concernant les discussions avec le collectif écolo-citoyen Changeons d’avenir, elles n’ont pas abouties, ces derniers décideront s’ils présentent une liste au début du mois de décembre. « A gauche », Lutte ouvrière devrait présenter une liste en plus de David Grzyb et Nicolas Koukas, ce qui divisera l’électorat de gauche en quatre listes différentes. Cinq si le collectif écolo-citoyen décide d’y aller. Avec cette configuration, pas sur que l’électorat dit de gauche se retrouve… avec un candidat en position de force au second tour.


Monica Michel en remet une couche sur le Casino

Elle a déjà demandé un moratoire au maire sur le dossier du casino notamment pour arrêter un gaspillage de 2 millions d’euros dû à une démarche non professionnelle de la part de l’équipe municipale. Ce 13 novembre, elle insiste avec une lettre publique adressée au maire.
> Lire le dossier argumenté de Monia Michel.
> Lire nos articles sur le dossier du casino.
> Lire la lettre adressée au maire.


Patrick de Carolis soutenu par un parti de droite

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
Patrick de Carolis, lors de son premier meeting à la salle des fêtes d’Arles. Photo : Marie-Océane Dubois.

Celui qui a été nommé au poste – ô combien politique – de directeur de France Télévision sous la présidence de Jacques Chirac et Dominique Baudis, président du CSA, tous deux hommes politiques de droite, a reçu le soutien d’un parti politique : La droite constructive. C’est ce que nous apprend un communiqué de presse daté du 7 novembre 2019. Le parti a la particularité de rassembler les députés de droite qui souhaite travailler avec La République en marche.


Patrick de Carolis pas en odeur de sainteté à l’Académie de Nîmes à cause de sa condamnation pour favoritisme

La condamnation de Patrick de Carolis pour favoritisme vis-à-vis de l’entreprise Bygmalion lorsqu’il était président de France Télévisions fait encore parler d’elle. La semaine dernière, alors qu’il devait intégrer l’Académie de Nîmes à l’issue d’un vote, les membres de l’académie de Nîmes se sont divisés. Sa présidente Simone Mazauric menaçait de ne pas présider la séance pour marquer sa désapprobation. Effectivement, la récente condamnation en appel au printemps dernier a refroidi les « membres éminents » de cette « prestigieuse société savante » comme l’indique l’article du Midi-Libre. Pourtant, tout paraissait naturel, Patrick de Carolis est un spécialiste des honneurs et distinctions. Il est par exemple Chevalier de la légion d’honneur et récompensé de l’ordre national du mérite. Il est également membre de l’Académie des Beaux-Arts. Alors la question primordiale, est-ce-que l’homme d’image fait encore « bien » sur les photos ?

> Dans notre numéro 7, un article dessiné sur les raisons de la condamnation de Patrick de Carolis. Journal en kiosques, librairies et notre boutique en ligne.
> Lire : Patrick de Carolis réinterprète sa condamnation.


Le collectif Changeons d’avenir travaille en groupe avant la décision finale

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Le collectif écolo-citoyen Changeons d’avenir s’est retrouvé le mercredi 6 novembre. Après une intervention préliminaire des organisateurs, les participants étaient invités à choisir leur table correspondant à une thématique de travail. Les groupes de travail ont trois semaines pour rendre un projet qui servira de base. Une base idéologique pour présenter une liste ou interpeller les autres candidats selon la stratégie choisie. La décision pour arrêter la stratégie se prendra début décembre. Il y avait 64 personnes présentes à la réunion de travail.


Création de l’association « Pays d’Arles, je veux décider »

Samedi dernier se tenait à Verquières , commune voisine de Châteaurenard, un rassemblement pour créer l’association Pays d’Arles, je veux décider. Cette association, poussée par les élus contre l’intégration du Pays d’Arles à la métropole ainsi que des membres de la société civile souhaite l’organisation d’un référendum et placer le débat au centre des municipales. La meilleure blague de la journée est à mettre à l’actif de Jean-François Césarini, le député en marche à propos de Bernard Reynès, le député de Châteaurenard, proche de Martine Vassal qui a changé d’opinion sur la question de l’intégration à la métropole depuis son élection. « On a vu les vestes tourner. Je suis étonné, je crois qu’il manque un député, il n’a pas du trouver de quel côté la veste devait se mettre ce matin ».


[Agenda démocratique]
Du 11 au 17 novembre 2019

/// Mardi 12 novembre ///

/ L’Europe face au défi de la Chine
Dans le cadre de l’Université populaire d’Arles, Stéphane Corcuff, politiste internationaliste et sinologue, propose une réflexion sur les relations avec la Chine et son modèle de développement. « La détermination des Chinois, mais aussi la naïveté et, finalement, la faible connaissance qu’a l’Occident de la Chine, ont permis à cette dernière de s’imposer comme la seconde puissance économique mondiale. De plus, la Chine opère aujourd’hui une tentative de re-totalitarisation, unique dans l’histoire. Ce modèle chinois est-il un danger pour la démocratie libérale ? »
Maison de la vie associative – 18h30
https://www.upoparles.org/programme-archives/

/ Nicolas Koukas 2020 à Raphèle et Griffeuille
Journée village et quartier pour le candidat du Parti des Arlésiens, membre du parti communiste. A 8h15 et 16h15, le candidat se postera devant les écoles pour de Raphèle rencontrer les parents d’élèves. A 17h30, il ira à la rencontre avec des associations du quartier de Griffeuille.

/ Le collectif La parole citoyenne arlésienne se réunit
Le collectif qui souhaite être une vigie démocratique et faire entendre la voix des citoyens sur les questions municipales, se réunit une nouvelle fois au café associatif l’Odyssette, rue du Cloître à 19h. Le collectif demande qu’aucun représentant d’un mouvement politique ne se rende à cette réunion de manière à pouvoir réfléchir à la manière d’interpeller les candidats aux prochaines élections sur les sujets que porte le collectif.
https://www.facebook.com/groups/2978160112213942/

/// Mercredi 13 ///

/ Nicolas Koukas 2020 en zone Nord
Nicolas Koukas ira à la rencontre des acteurs économiques de la zone Nord à La Fabrique à 11h15.

/// Jeudi 14 ///

/ David Grzyb 2020 à la rencontre du personnel municipal
Le candidat divers gauche organise une rencontre avec ceux qui font fonctionner la machine municipale au quotidien.
18h00 – salle Jean et Pons Dedieu

/ A bas toutes les guerres
La Ligue des droits de l’Homme et le groupe Gracchus Babeuf des libres penseurs arlésiens rendront hommage aux fusillés pour l’exemple de la guerre 14-18 « en parlant un peu de paix ». Des textes littéraires et politiques, de la musique et des chansons pour dire « à bas toutes les guerres ».
18h30 – Maison des associations
https://arles-agenda.fr/…/en-hommage-aux-fusilles-pour
-lexe…

/ Le projet paysager du Parc des Ateliers avec Bas Smets
Le paysagiste de renommée internationale choisi par Luma Arles présentera le projet du Parc des Ateliers à l’invitation de l’association Ville et patrimoine. L’occasion de s’extasier devant le projet qui permettra de transformer un désert minéral en oasis. De demander aussi comment sera géré le lieu et son entretien à l’issue de sa construction. Quel sera son coût de construction ? Comment éviter les moustiques dans la mare, comment sera gérée la déviation du Vigueirat… Autant de sujets passionnants que soulève cette future réalisation. Effectivement, le sujet mettra en œuvre un partenariat public-privé pour la gestion et l’entretien du Parc entre la mairie et la fondation Luma.
> 18h30, Waux Hall
> Sur le sujet, lire l’Arlésienne n°4, hiver 2019, disponible à la maison de la presse, la librairie Les grandes largeurs et sur la boutique de notre site internet.

/ Patrick de Carolis inaugure sa permanence
Le candidat soutenu par la Droite constructive inaugure son local de campagne place de la République, en face de la mairie à 18h30.

/ Cyril Dion, le réalisateur du film Demain en lectures
L’association le Méjan dans le cadre des Lectures en Arles (sic), reçoit le réalisateur du film Demain qui propose des lectures de poèmes accompagné de Sébastien Hoog, guitariste, compositeur et interprète. Le rendez-vous est donné à 20h30 à la chapelle du Méjan.

/// Vendredi 15 ///

/ CyrilJuglaret-Arles2020 à Voltaire
Le candidat les Républicains ira à la rencontre des habitants du quartier Voltaire autour de 16h30.

/ Destination Tiers lieux #3
Après un événement samedi dernier, sur le site de la Verrerie de Trinquetaille, l’équipe de Destination tiers-lieux se réunit à l’espace Van-Gogh pour réfléchir à la création d’un lieu pensé par et pour les citoyens à Trinquetaille. Les projections des deux premiers rendez-vous seront présentées, dès 17h30.
https://www.facebook.com/destinationtierslieu/

/ Abécédaire de l’anthropocène
A 18h30, l’amphithéâtre de l’espace Van Gogh accueillera une conférence participative de Virginie Maris, philosophe de l’environnement et Vincent Devicror dans le cadre de Conversations Arts Sciences, un événement du Cercle Arts Sciences en Camargue. La conférence réfléchira aux enjeux de l’époque sous forme ludique : « Parce que les temps changent : le temps qu’il fait, le temps qui reste pour agir, le temps de la nature et de son évolution. Nous sommes entrés dans une époque inédite où s’entrechoquent des forces contraires, globalisation contre repli sur soi, accélération d’un soi-disant progrès contre stagnation d’un présent perpétuel où tout est éphémère, catastrophisme contre déni, retour à la nature contre haine de la nature… »
https://www.facebook.com/events/2156127351348630/

/ 19h – Radio-bistrot sur la gestion des déchets
Le journal L’Arlésienne, gazette enquête anisette à Arles et Zéro déchet Pays d’Arles vous invitent à une émission radio-bistrot enregistrée salle Jean et Pons de Dieu. Nous recevrons Thibaut Turchet, co-auteur du Guide pratique pour révolutionner la gestion locale des déchets et responsable juridique de Zéro Waste France. Il anime notamment une action en justice contre McDonald’s pour que la multinationale respecte la loi française sur le tri des déchets. L’occasion de questionner cette forme de militantisme qui permet aux citoyens de faire appliquer les lois. Pourquoi le choix des tribunaux pour changer les pratiques des entreprises et des collectivités ?

*Un questionnaire pour les candidats*
Cette soirée sera l’occasion de rendre public le premier questionnaire aux candidats, celui sur la gestion des déchets. Il est issu des propositions formulées pendant l’émission Les Voix de l’Arlésienne #1 et complété avec les questions de l’association Zéro déchet Pays d’Arles. A la fin de l’émission, le comptoir accompagnera vos discussions pour continuer la soirée. Après 22h, vous pourrez continuer la soirée juste en face, au Pot à Tabac, lieu dans lequel l’enjaillerie ne demande qu’une étincelle. Que vive la démocratie, coule la bière et pique la citronnade !
https://www.facebook.com/events/408275693395005/

/// Samedi 16 ///

/ CyrilJuglaret-Arles2020 à Moulès et Griffeuille
Le candidat les Républicains ira à la rencontre des habitants de Moulès dès 14h face à la Poste et de Griffeuille sur la place en face de la Poste à 16h./