Sélectionner une page

Campagne pour un journaliste en plus

De manière à être vigilant sur le fonctionnement des collectivités locales, d’assurer la publication des articles en accès libre sur internet, de nos lettres d’informations « Chose publique » et continuer à produire nos magazines trimestriels, il nous faut un nouveau journaliste. Un Smic avec les cotisations, à la louche, c’est 2000 € par mois.

Alors, on a lancé des boutons de dons sur notre site (voir ci-dessous) avec la plateforme hello asso où il est possible de donner un peu tous les mois. Dès qu’on atteint 2000 par mois on embauche, en attendant, les sommes récoltées nous aident à payer des journalistes en piges (des CDD pour journalistes que l’on paye à l’article). Tous les dons servent à financer du temps de travail de journalistes.

Du coup, on cherche des mécènes sans défiscalisation qui veulent aider l’Arlésienne, des gens qui veulent financer l’accès libre à nos articles sur internet et nous donner de la force de production.

Point méthodologie

L’objectif, c’est d’avoir 2000 € par mois en plus dans notre budget qu’actuellement.
2000 par mois sur 12 mois, ça fait 24 000 € par an, c’est beaucoup. On va y aller petit à petit.
Mais déjà, au 8 avril, après deux mois de mise en place de nos boutons « dons » dans nos lettres d’informations, ce sont 72 lecteurs qui sont devenus mécènes de l’Arlésienne.
Parmi les 72 lecteurs, 40 se sont engagés à donner tous les mois une somme allant de 1 à 20 € pour un total de 310 € par mois.
A côté, nous avons récolté 958 € de dons ponctuels dans lesquels on comptabilise les dons couplés aux abonnements. Donc 958 divisé par 12 cela donne 79,83 € rapporté sur chaque mois de l’année.
Donc en additionnant dons mensuels et dons ponctuels on arrive pour l’instant à 389,83 € de dons par mois soit 19,49 % des 2000 euros mensuels nécessaires à l’embauche d’un deuxième journaliste.
C’est trop bien, merci à tous les donateurs. Chers lectrices et lecteurs, ce n’est qu’un début. Continuons.