/ Les infos faxées /

/// Les arènes pour la défense des traditions
Lors du Trophée des As, les arènes ont tendu une affichette empruntée à l’iconographie de SOS Racisme : « Touche pas à mes passions », non à l’interdiction de la tauromachie aux mineurs. Une action symbolique appuyée par un discours des Jeunes aficionados suite à la déclaration en début du mois de la députée des Français établis hors de France, Samantha Cazebonne (LERM). Le texte de la proposition de loi doit être dévoilé le 17 octobre prochain, à l’occasion d’un colloque sur la protection de l’enfance contre toutes formes de violence. La mobilisation est entière dans le monde des traditions et de la tauromachie.

/// Juglaret renomme les rues
En fin de semaine dernière, Cyril Juglaret et son équipe ont posé des pancartes indiquant des noms de rue en provençal pour symboliser leur engagement dans la défendre les traditions. S’il est élu, la place du forum sera aussi… la Plaço doù Forum.

/// Les élections aux arènes
Les candidats aux élections municipales ont la Camargue au cœur. Ou connaissent simplement l’importance des traditions dans la course à la mairie : la preuve, ils ont tous misé sur la cocarde, les glands et les ficelles à l’occasion de la finale du trophée des As, dimanche 13 octobre, aux arènes d’Arles. Si Monica Michel, Nicolas Koukas, Cyril Juglaret ou David Grzyb ont été cités, c’est bien Patrick de Carolis qui est sorti grand vainqueur de la course à la présence au micro du président. Le nouvel habitant de la ville a été cité plus que tous les autres candidats réunis arrachant même la première citation lors du premier taureau. Le tout avec une formule bien travaillée. « En soutien aux éleveurs et aux manadiers, Patrick de Carolis, cinq euros de plus. » Nous n’avons pas poussé l’enquête jusqu’à demander combien le candidat a donné pour sponsoriser la prestigieuse course camarguaise. S’il n’a pas payé trois fois plus que les autres, c’est qu’il y a eu une distorsion de concurrence ! L’information sera peut-être vérifiable dans les comptes de campagne. Pour renseignement, pour le premier tour, les candidats doivent rester sous le plafond de dépense de 58 982,63 €. La semaine dernière, Patrick de Carolis rencontrait le monde de la bouvine pour discuter idées et projets.

Edit : Les annonces aux arènes sont faites proportionnellement aux sommes versées. Patrick de Carolis est celui qui a versé plus que les autres, il a donc été cité plus que les autres. Fin de la blague, c’est juste rigolo !

/// Koukas présente ses propositions sur le logement
Mardi dernier, Nicolas Koukas a présenté à la Roquette, haut lieu du phénomène Airbnb, ses 10 propositions pour le logement. Il souhaite renforcer la politique d’acquisition de la ville par la préemption pour remettre certains biens en circulation comme le rapporte La Provence du lundi 14 octobre. Il souhaite aussi augmenter la taxe sur les logements vacants pour inciter les propriétaires à les louer. Pour lutter contre les marchands de sommeil, il souhaite proposer un permis de louer.

/// Lutte ouvrière présentera un candidat
Croisée sur le marché, la section Lutte ouvrière d’Arles affirme qu’elle présentera un candidat aux prochaines élections municipales « comme lors de toutes les précédentes élections », confirme Guy Dubost, le futur candidat. « On pourrait faire des accords avec Nicolas Koukas contre qui nous n’avons rien de personnel, mais la politique sortie de ses mandats n’a de communiste que le nom ».

/// Un répertoire des terres agricoles menacées
France Nature Environnement 13 et de nombreuses associations, dont Agir pour la Crau, ont publié le premier répertoire des terres agricoles menacées dans les Bouches du Rhône. Le constat ? « En 25 ans, 22.000 hectares de terres agricoles nourricières ont été bétonnées dans notre département. Soit l’équivalent de la surface de 31.500 terrains de foot » annonce Agir pour la Crau. Et la plaine cravenque n’est pas la dernière touchée, entre entrepôts logistiques et des projets immobiliers de tous ordres. Sans compter le projet de contournement autoroutier d’Arles qui lui aussi, menace de nombreuses terres agricoles. Pour consulter le répertoire complet, c’est par ici : http://www.agirpourlacrau.fr/terres-agricoles-2/le-beton-ou-la-carotte.

/// Monica Michel est déjà bien prise.
La semaine dernière, nous nous demandions : que fait Monica Michel ? Nous faisions remarquer qu’elle n’avait pas été encore aperçue en candidate à l’élection à la mairie d’Arles. Son homme de l’ombre et compagnon Eric Brassart précise qu’elle « fera campagne à son rythme et selon son statut », et qu’elle est déjà bien prise avec son mandat de députée et qu’il « reste encore du temps, cinq mois, c’est long ». A Paris, Monica Michel a changé de commission en passant des affaires étrangères à celle de la défense nationale. Un poste qu’elle a échangé avec François de Rugy.

/// AGENDA ///

/// Mardi 15 octobre

9h – Nicolas Koukas en porte-à-porte à Gimeaux.

20h – Rencontre du collectif « la Parole Citoyenne Arlésienne »
Le café associatif l’Odyssette accueille le collectif « la Parole Citoyenne Arlésienne » et tous ceux qui souhaitent le connaître ou s’en rapprocher. Le collectif est neutre. Son objectif annoncé est de « retrouver une politique au service de l’intérêt collectif ».

/// Mercredi 16 octobre

15h – Conseil municipal – Le casino à l’ordre du jour
Les conseils municipaux se suivent et avec eux les délibérations d’importance qui engagent la ville bien au delà de la fin du mandat d’Hervé Schiavetti. Après le vote de la vente du bâtiment des anciennes annexes municipales rue du Cloître à Maja Hoffmann en septembre, c’est sur le choix du mode de gestion du futur complexe casinotier que les élus se prononceront ce mercredi. Un peu avant, une motion de soutien à la mobilisation du personnel des urgences de l’hôpital sera aussi soumise au vote.

/// Jeudi 17 octobre

14h Nicolas Koukas visite des entreprises culturelles du territoire
A 18h, il sera aussi en porte-à-porte dans les quartiers de Griffeuille et des Mouleyrès.

/// Vendredi 18 octobre

16h30 – Cyril Juglaret à la rencontre des habitants de Mas-Thibert.

17h – Un site internet pour Nicolas Koukas
Le candidat lancera officiellement le site internet lepartidesarlesiens.fr, au sein du local de campagne, rue de l’hôtel de ville. Un local de campagne qui sera inauguré au mois de novembre.

19h – Soirée de lancement de l’Arlésienne numéro 7
A la fondation Manuel Rivera Ortiz, 18 rue de la Calade, l’Arlésienne présente son numéro 7. Au sommaire, la gestion des déchets à Arles, l’Hôpital Joseph Imbert sous tension, le point sur le patrimoine commun, mais aussi un portfolio sur les chevaux qui nettoient Tarascon et une BD sur la condamnation de Patrick de Carolis. Discours, discussions, buffet, bar à jus et bières arlésiennes. Avec Simon de la pierre aux platines jusqu’à minuit et demi.

Pour devenir mécènes de l’Arlésienne : venir s’hydrater et danser !

/// Samedi 19 octobre

11h – Inauguration de la permanence de Cyril Juglaret
La candidat les Républicains inaugure sa permanence de campagne boulevard des Lices entre le Waux Hall et SFR. Il lancera également son site internet.

Toute la matinée
L’Arlésienne sera présente samedi matin devant la maison de la presse pour vendre le nouveau numéro et les nouveaux objets dérivés made in Arles : les tasses l’Arlésienne.