Sélectionner une page

Suite : le retour dans la précipitation de la DGS

Suite : le retour dans la précipitation de la DGS

Le maire a annoncé le recrutement d’Aurélie Brunet en tant que DGS avant même la fin de la date de fermeture des candidatures. Un épilogue à une histoire où les tours de passe-passe avec la loi sont nombreux.

Ce n’est pas la première incohérence de cette affaire. Mais celle-ci vient mettre fin au suspens. Dans un courriel aux agents le 24 janvier, Patrick de Carolis a annoncé le retour d’Aurélie Brunet en tant que Directrice générale de la ville avec une prise de fonction le « 25 janvier ». « Sa parfaite connaissance des services municipaux, son professionnalisme et ses compétences pleinement avérées sont des atouts indéniables pour accompagner la modernisation de notre collectivité », ajoute le maire.

Pourtant, l’offre d’emploi, qui n’est plus publiée sur internet, permettait de postuler jusqu’au 17 février. « Des candidats ont postulé et les 4 meilleurs profils ont été sélectionnés pour la phase d’entretiens qui se sont tenus la semaine dernière. La candidature de Mme Brunet a été retenue à l’issue du jury », précise le courriel du maire.

Dans un précédent article, nous avions révélé que la méthode pour permettre le recrutement de Mme Brunet posait question par rapport à la loi. Elle a bénéficié d’un poste à la communauté d’agglomération ACCM dès le « 18 décembre 2023 » en tant que Directrice générale des espaces publics. Un contrat que Patrick de Carolis a signé en tant que président de l’ACCM tout en espérant qu’elle quitte son poste le plus rapidement possible pour revenir à son poste en mairie d’Arles.

Comme nous le révélions dans un précédent article, les dates de son embauche à l’ACCM posent question. Pendant qu’elle était en poste à l’ACCM nous avons eu connaissance d’un courriel envoyé ou encore d’une réunion à laquelle Aurélie Brunet a assisté en tant que directrice générale des services de la mairie d’Arles. Alors qu’elle était, selon les déclarations du maire, en poste à l’ACCM.

« Tout ce qui entrepris en matière de ressources humaines notamment, et en particulier concernant ce poste de DGS, est fait dans le strict respect de la réglementation », tente une déclaration performative, Patrick de Carolis via son mail aux agents daté du 24 janvier. La mairie reconnaissait pourtant dans La Provence du 6 janvier que pendant 2 ans, Aurélie Brunet a occupé le poste de DGS sans que son statut ne lui le permette. Dans cette affaire, la mairie n’est plus à une incohérence près.

Eric Besatti

L'Arlésienne : gazette – gazette – anisette

Nos ventes sont une belle part de notre chiffre d’affaires, mais ça ne suffit pas. Sans financement des collectivités territoriales, sans publicité, l’Arlésienne a besoin de vous. Pour l’existence du journal : les dons sont essentiels. Et pour avoir de la visibilité et prévoir nos enquêtes en fonction des moyens disponibles, le don mensuel, fidèle et ancré, reste la panacée de l’Hauture, la quintessence de la Camargue, le cœur de l’artichaut.

Lettres d’infos


Appel aux dons

Catalogue

l’Arlésienne n°18 – hiver 2024