L’Arlésienne Sauvage ? C’est une Arlésienne, mais un peu particulière. Un hors-série pour l’occasion du festival Campus Sauvage. Elle est disponible depuis samedi à la Maison de la presse et à la librairie les Grandes Largeurs.

Campus sauvage, c’est (encore) un festival qui s’installe à Arles, mais celui-ci va tenter de présenter de façon vivante des connaissances issues des sciences humaines (géographie, histoire, sociologie…) Bref, essayer de sortir des amphis et des universités des savoirs utiles à la compréhension des phénomènes qui nous entourent.

Cette année, pour sa création, l’édition de Campus Sauvage a choisi pour sujet : la ville (télécharger le programme).

Les conférences, ateliers et soirées se dérouleront à la Bourse du travail – cour de la Muleta (derrière l’office du tourisme), à Arles du vendredi 26 au dimanche 28 avril.

Ce numéro spécial a été préparé et écrit par le collectif organisateur de Campus Sauvage dont l’Arlésienne fait parti avec le café associatif l’Odysette et la librairie Les Grandes Largeurs.

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
Une de l’Arlésienne Sauvage, sortie le 19 avril 2019.

Comme la programmation du festival, le journal s’articule autour de trois thèmes. Sexe pour la place de la femme dans la ville, pouvoir pour la place du citoyen dans la gouvernance de la cité, et fin des monde pour la ville face aux défis du dérèglement climatique et l’épuisement des ressources.

Une ville sexiste ?

> Présentation du programme du festival et des intervenants
> Ni vues, ni connues. Dossier sur les proportions de femme dans la programmation culturelle arlésienne
– Au Cargo de nuit, 9 artistes sur 10 sont des hommes
– Rencontres de la photo : mixité sur ordonnance
– Théâtre d’Arles : quel genre de théâtre !

> Chœur de femmes, réponses sur le vif d’un groupe de femmes de Barriol à un questionnaire sur le thème de la place de l’homme et de la femme accompagné d’un…
> Reportage photo de Renata Pires Solo à Barriol, artiste photographe.

Gouverner la ville ?

> Présentation du programme du festival et des intervenants
> Les ingouvernables, la difficulté de définir les forces et acteurs de la gouvernance d’une ville.
> Tiers-lieux, nouveau concept pour faire lien entre les citoyens discussion de la définition autour du projet arlésien.
> La ville au Moyen-âge, une continuité étonnante : questions à Florian Besson, historien.
> « Partenariat public-privé ». La Fondation Luma consulte à la place de la mairie ?
> Fumée noire et vapeur blanche, la cité industrielle, discussion d’un extrait d’Alexis de Tocqueville par Grégory Hosteins.

Une fin des mondes ? Penser la ville à l’heure de l’effondrement.

> Présentation du programme du festival et des intervenants
> Données et définitions utiles à la compréhension de la science de l’effondrement de la société telle qu’on la connaît…

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
Programme des ateliers, conférences…

Campus Sauvage ?
Le collectif d’organisation se compose de personnes issues du journal l’Arlésienne, du café associatif  l’Odyssette et de la librairie les Grandes Largeurs.

Suivez Campus Sauvage sur le f bleu.

https://www.facebook.com/Campus-Sauvage-644483932638024/
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+