Sélectionner une page

Première marche des fiertés à Arles

Première marche des fiertés à Arles

La nouveauté politique de ce week-end, ce n’est pas les élections départementales et régionales de dimanche. Si les élections reviennent périodiquement, Arles va accueillir une première pour son territoire : une marche queer. L’événement, nommé « Marche des fiertés » et traduit en provençal  »Passado de li fierta » débutera à 15h sur la place de la République. Il est porté par la Queer team.

Le terme  »queer » n’est pas vraiment traductible par  »bizarre » en français. Mais il regroupe toutes celles et ceux qui ne correspondent pas aux normes de l’hétérosexualité que ce soit sur des questions d’amour ou d’identité : se sentir homme ou femme ou autrement.

« Nous prendrons les rues ce jour là pour être visibles et pour être identifié·e·s en tant que communauté ; pour réclamer notre histoire et celle des militant·e·s et personnalités LGBTQI+ ; pour construire et nourrir une culture commune. Il s’agit d’un moment extraordinaire pour fêter la diversité et la différence au sein de la société, pour montrer notre joie et notre fierté d’être qui nous sommes, tel·le·s que nous sommes et tel·le·s que nous voulons être », indique le communiqué de presse.

Avec le visuel du casque grec avec des paillettes et la traduction en provençal, les organisateurs veulent rappeler que l’histoire queer n’est pas nouvelle à Arles. Preuve qu’il y a encore du travail à faire pour l’acceptation de la différence à Arles, les affiches de l’événement ont été presque systématiquement déchirée en centre-ville. Peut-être un acte isolé. Le rassemblement se veut festif et léger avec une déambulation sur des lieux symboliques de la ville. Les organisateurs proposent à ceux qui le veulent de mettre des drapeaux arc en ciel aux fenêtres pour afficher leur soutien.