Sociologue, chargé de recherches au CNRS, spécialiste des migrations liées au travail, Frédéric Décosse met en exergue le rôle de l’Etat et des organisations professionnelles agricoles dans le maintien de la vulnérabilité des travailleurs étrangers. Son travail de terrain dans les Bouches-du-Rhône, le Gard ou le Vaucluse et ses plongées dans l’histoire des organisations patronales lui ont permis d’analyser un système créé avant tout pour maintenir la rentabilité économique d’un modèle intensif. Aux dépens des conditions de travail et de vie de ses petites mains.